Vérino Piedigrossi
Photo

Parti des Abruzzes, région d’Italie du sud, Verino Piedigrossi a huit ans quand, avec ses parents et ses cinq frères et sœurs, il arrive à Vicdessos, en Ariège, le 13 décembre 1947. Dans son premier ouvrage, « L’Odyssée d’un Rital », il retrace leur exode chaotique, la mise en place et le parcours de chacun. C’est un hymne à la France généreuse et une page de l’histoire de la vallée du Vicdessos que tout immigré aurait pu écrire, tant les destinées se croisent ou se ressemblent. Après le certificat d’études primaires et un CAP, il travaille dix ans en industrie et vingt-huit ans en secteur commercial. Ses vingt-huit mois de service militaire, dont près de deux ans en Algérie lors des évènements, l’inspireront fortement pour son deuxième livre : « Le Berger du Vallon Rouge ». Dans ce roman, Verino Piedigrossi nous plonge tantôt dans l’univers des bergers, tantôt sous le soleil ardent d’Afrique du Nord. Il mêle adroitement le chant des clarines aux salves des armes. L’écrivain providentiel, qu’est devenu Verino Piedigrossi, utilise le style de ceux qui ont travaillé la matière plus que la rhétorique.